Nos approches de la dégustation

La dégustation intuitive – la découverte du vin par les sens

La dégustation intuitive est complémentaire à la dégustation analytique et géo-sensorielle. Elle permet d’accéder intimement au message du vin, de le comprendre  avec ses émotions, son ressenti, ses images et ses mots, (tous ses sens). L’approche intuitive est la création d’un espace d’échange et de partage sans jugement.

Le goûté intuitif permet d’interpréter des perceptions sensorielles et émotionnelles liés au vin:  lieu, image, son, bruit, souvenir, perception dans le corps il faut juste lâcher prise (se laisser aller à ses perceptions).

En conclusion la dégustation intuitive permet de mieux connaître sa façon de percevoir et de goûter un vin car chaque personne reçoit le message du vin différemment.

 

La dégustation géo-sensorielle – la découverte de l’environnement du vin

La dégustation géo-sensorielle revient à associer la dégustation du vin à la connaissance du lieu qui l’a vu naître et de l’homme ou la femme qui l’a accouché. Cette technique de dégustation traditionnelle du vin s’intéresse à l’environnement dont est issu le vin, de son lieu de naissance à sa minéralité qui varie selon les terroirs. La dégustation géo-sensorielle complète la dégustation analytique qui passe par la distinction des arômes. Lors d’une dégustation géo-sensorielle, le vin est dégusté dans des verres noirs pour qu’aucune information concernant son aspect ou sa couleur ne puisse contrecarrer l’interprétation du testeur. Elle est basée sur ce qui se passe dans la bouche de l’acteur qui déguste le vin.

 

En somme, il s’agit de la rencontre entre un liquide issu de la terre et l’homme qui l’a fait « grandir » : lien entre la Nature et l’Homme.

Lors d’une dégustation géo-sensorielle, différents qualificatifs peuvent être donnés au vin : « rugueux, fluide, sombre, feu » sont les mots pouvant être exprimés. Les acteurs de la dégustation décrivent la consistance, la souplesse ou la vivacité du vin, mais également sa texture, sa minéralité, et bien d’autres critères.

Goûter un vin c’est avoir un aperçu de l’environnement où il a été élaboré.

 

Pour transmettre ce savoir, Jean-Michel DEISS, célèbre vigneron alsacien, a développé le titre universitaire « Vers le terroir viticole par la dégustation géo-sensorielle » enseigné à la faculté de Géographie et d’Aménagement de l’Université de Strasbourg.

Pour plus de précision, vous pourrez lire également le post de Jean-Michel DEISS à ce sujet: http://www.marceldeiss.com/modules/prestapress/content.php?id=70

 

En somme, pour avoir une vision complète d’un vin, les trois techniques (dégustation analytique, géo-sensorielle et intuitive) doivent être mise en pratique.

 

SOURCES: https://preo.u-bourgogne.fr/territoiresduvin/index.php?id=1373#article-1373 , https://singulars.fr/degustation-geo-sensorielle-comprendre-terroirs-viticoles/ , http://www.academievin.org/vins-de-lieu-et-degustation-geo-sensorielle-par-jacky-rigaux/.